Vibes image
Vibes image
Vibes image
Vibes image
Vibes image
Vibes image
Vibes image
Vibes image

Livraison dans le monde entier • Livraison gratuite sur les commandes de 100$ ou plus (Canada)

Besoin de conseils?

Des bourgeons dans les bobettes

Récit érotique printanier

Récit par Club Sexu

Photos par Thy Trang

Je rentre d’un début de soirée particulièrement arrosée au parc. La conversation avec mes amours d’ami.e.s était bonne, légère et riche.

Les bourgeons sont lourds, gorgés d’eau, d’odeurs et de couleurs. La nature est gourmande.



On dirait presque qu’elle a faim de moi et qu’elle pourrait avaler l’entièreté du parc en une seule bouchée insatiable. Quelque chose dans l’air déborde de sexe et de vie. L’air dégage un souffle généreux et chaud. Un printemps précoce: la vie après la mort de l’hiver. Et quelle vie!

Je marche vers la maison, un sourire niais sur le visage. Les odeurs me grisent. L’album de Frank Ocean dans mes oreilles me fait battre l’air avec les doigts.

I thought that I was dreamin'
When you said you love me [...]
The feeling still deep down is good

Les quelques coupes de vin rouge bon marché que j’ai bues sur l’herbe neuve m’ont fait pulser le sexe et le ventre de chaleur. C’était le genre de soirée où, inexplicablement, on se sent sexy et sans fin. Le genre de soirée où on pourrait baiser des heures sans s'essouffler en gémissant des « fuck oui! » qui satureraient l’espace comme des bulbes de fleurs exotiques.

En marchant, mon esprit divague, j’imagine une bouche gourmande qui lèche mes cuisses comme une petite molle fondante. Une langue qui serpente et glisse lentement vers mes sous-vêtements pour mouiller mon sexe pulsant à travers le tissu. Mon intimité répond en s’humidifiant généreusement: j’ai un petit tambour de guerre qui bat entre les cuisses.

I had no chance to prepare
I Couldn't see you comin'

J’entre dans mon appartement plongé dans l’obscurité, enlève maladroitement mes Vans écornées et me dirige vers le frigidaire pour me prendre une petite IPA tropicale: j’ai encore soif. La lumière artificielle illumine mon visage. Je plisse les yeux. Je n’ai pas envie d’artifice, je veux du feu. Je veux que ça brûle.

J’allume quelques chandelles dans mon salon et prends une longue gorgée du liquide froid et amer, qui me traverse entièrement. J’enlève mes vieux jeans et m’étends sur le divan de cuir noir en sous-vêtements. Je ne frissonne même pas au contact de la surface lisse, car je déborde de chaleur.

Je veux de la chair.
Je veux jouir.



Poursuivant les naughty rêveries que j’avais entamées sur le chemin du retour, je crache dans ma paume et active mes mains. Mon imagination siffle comme une bouilloire crépitante. Je commence à me masturber doucement, comme pour apprivoiser un animal sauvage et curieux.

La bouche que j’avais laissée en suspens contre le tissu de mes undies durant ma marche de retour s’active à nouveau dans mon esprit. Les dents mordillent doucement mon sexe pour le teaser à travers mes bobettes. Des dents dangereuses mais bienveillantes réveillent ma chair, qui se gorge de sang. Mes mamelons et la pointe de mon sexe durcissent. Soudain, les dents mordent l’élastique de mes sous-vêtements et les tirent jusqu’à mes cuisses d’un coup sec: mon entrejambe nouvellement dévoilé frissonne.

Je songe à mes mains qui agrippent une nuque et la tirent brutalement contre mon sexe. La bouche m’avale entièrement, dévorant mon entrejambe comme un melon d’eau dégoulinant. Je gémis langoureusement. Puis ma chimère lubrique saisit ma bière et en prend une longue gorgée en me lançant un regard défiant, effronté. Sa bouche désormais froide replonge entre mes reins, mon sexe frissonnant à son contact.

Fuck,
c’est tellement bon.

D’un coup, je fais volte-face . Je veux me faire lécher le cul aussi. Je tends la croupe pour bien dévoiler mon anus. C’est une zone nouvelle pour moi, que j’ai commencé à apprivoiser dernièrement. Je me dégêne. J’imagine des mains qui écartent mes fesses d’un coup et une bouche qui crache dans mon anus offert. La salive coule le long de mes cuisses - une petite rivière ruisselle le long de ma croupe.

Je suis un petit fleuve de fluides et de fantasmes.



Je me figure ensuite la bouche qui s’attaque à mon trou et me pénètre avec la langue pointée comme une flèche. Des doigts glissent dans ma bouche pour me faire taire. Je les tète vigoureusement pour bien les mouiller de ma salive. Je les mordille doucement, comme des graines rouges et charnues de pommes grenades qui éclatent doucement contre les molaires. Les doigts quittent ma bouche et caressent mon anus serré. L’un d’entre eux me pénètre doucement pendant que l’autre main caresse mon sexe. Je suis complètement spoiled de plaisir! Mes orteils se plient comme des serres d’aigle. Mon anus se resserre vigoureusement autour du doigt en moi.

Mais je veux aussi donner. Je veux lui faire savoir que moi aussi, je suis capable de dominer, qu’une force ancienne sommeille en moi; je veux prendre le contrôle. Je m’imagine me retourner brusquement et agripper le visage devant moi. J’embrasse goulument la bouche offerte, je goûte la trace de mon anus et de mon sexe sur ses lèvres.

Ça goûte la peau neuve, le houblon raffiné, la pulpe d’orange sanguine et le sucre brun. Je déguste la pureté et la débauche à la fois.



Je poursuis ma séance de masturbation. Je m’imagine renverser l’autre personne sur le dos et m’étendre de tout mon long sur elle. Nos sexes bouillants se frottent l’un contre l’autre comme s’ils voulaient allumer un brasier. Nos fluides se mélangent pour former une seule et même matière, notre création. Je lève les jambes de ma fabulation et dévoile son anus. Il est un peu plus foncé que le mien, merveilleusement beau.

J'agrippe un petit butt plug sombre et l'enduis de lubrifiant. Le jouet devient lustré, élégant, vivant. Je caresse l’anus avec la pointe du jouet. Instantanément, la peau sensible se resserre autour du silicone comme une petite bouche gourmande. Lentement, très lentement, j’insère le jouet dans l’anus serré. Je plonge deux doigts dans la bouche offerte devant moi pour faire taire les gémissements. Puis, d’un coup, l’anus avale entièrement le bulbe sombre. Fuck, c’est si beau!

Je m’étends à nouveau sur le corps offert. Les mains de ma fantaisie s’occupent de mon sexe, et les miennes du sien. On se masturbe mutuellement, nos bouches soudées vibrant au rythme de nos gémissements croissants. Je mordille les lèvres inférieures. Je sens qu’on est près de l’orgasme. Je pousse un peu sur le butt plug pour qu’il remplisse encore un peu plus le cul, puis tire son extrémité pour que le bulbe large étire les muscles de l’anus. «Ton trou est bien rempli, hein?»

Puis ça y est, on n’en peut plus de retenir notre jouissance. On explose, nos corps se cambrent et vibrent en harmonie. J’ai la croupe aussi arquée qu’un arc à flèches.

«Fuck oui! Fuck yes! Mhhhhhhhhh.»

Et puis, plus rien. Silence total.

Le corps fantasmé s’est désagrégé comme des pétales de fleurs séchées portées doucement par le vent tiède et salé de la mer.



Notre étreinte a disparu comme lorsqu’on souffle sur de légères aigrettes de pissenlit.

De retour dans l’obscurité faiblement éclairée de mon appartement, j’ai la tête vibrante et bouillante, mais tous mes muscles se sont relâchés. Les sens grisés de plaisir, je reviens tranquillement à moi. Soudainement, je sursaute brusquement: what the...

Dans l’ombre de mon faux foyer, entre les larges feuilles vert foncé de ma Monstera, deux yeux jaunes de chasseur m’observent avec avidité.

Shit. Je viens de donner un sacré show à Miss Turner, ma chatte espagnole. Elle vient me rejoindre doucement, rassurée par le silence revenu. Je somnole doucement contre son ronronnement profond.
The feeling still deep down is good...


Cité dans ce récit: Ivy, Frank Ocean, Blonde, 2016, 4:09, © Boys Don’t Cry Studio

Club Sexu

Club Sexu est un média à but non lucratif spécialisé dans la création de contenu et de moments pour sensibiliser les jeunes à une vision plus positive et plus inclusive de la sexualité. Son expertise se démarque par la combinaison du travail de spécialistes en communication avec celui de professionnel.le.s de la santé sexuelle dans le but d’offrir du contenu à la fois pertinent, stimulant et attrayant.